Si à choses egales, on adjouste choses egales, les touts sont egaux.
Si de choses egales, on oste choses egales, les restes sont egaux.
Si à choses inegales, on adjouste choses egales, les touts sont inegaux.

A cet axiome Claudius a adjousté, que si à choses inegales on adjouste choses inegales, c'est à sçavoir la plus grande à la plus grande, et la plus petite à la plus petite ; les touts sont inegaux, sçavoir est celuy-là plus grand, et cestuy-cy plus petit.