Deux lignes droictes se rencontrans indirectement n'ont pas un mesme et commun segment.

Combien que par la nature de la ligne droicte, il soit assez manifeste que deux lignes droictes, se rencontrans de travers, ne peuvent avoir aucune partie commune tant petite qu'elle puisse estre, outre le poinct de leur rencontre ; si est ce toutesfois que Proclus le demonstre ainsi : Que deux lignes droictes ADB, ADC ayent, s'il est possible, une partie commune AD. Du centre D, et de l'intervalle d'icelle AD, soit d'escrit un cercle couppant les deux lignes droictes proposees aux points B et C. Donc les circonferences AB, et ABC seront égales entr'elles : (car elles sont circonferences de deux cercles égaux, puis que ADB, ADC sont posez diametres) la partie et le tout : ce qui est absurde. Donc deux lignes droictes, etc.

Or nous n'avons pas rapporté cet axiome, ny aussi les sept autres suivans, tout de mesme qu'ils se trouvent dans Clavius et autres Interpretes d'Euclide, ains avons changé quelques mots aux uns, et adjousté aux autres, afin d'oster de ceux-là tout doubte et ambiguité, et ne laisser en ceux-cy aucune defectuosité : comme par exemple, en cestuy-cy nous avons adjousté se rencontrans indirectement, pource que deux lignes droictes peuvent bien avoir un commun segment, quand elles sont posees directement, et consituent comme une seule ligne droicte, ainsi qu'il appert icy aux deux lignes droictes DC et BA, qui ont la partie ou segment AC commun : mais quand elles sont posees de travers et indirectement, elles ne peuvent avoir aucune partie commune outre le poinct de leur rencontre.